Le Tremblement de terre de Lisbonne de 1755

Le Tremblement de Terre de Lisbonne

Les faits

Le 1er novembre 1755 (jour de la Toussaint) vers 9h40, un séisme d’une magnitude de 9 sur l’échelle de Richter frappe la capitale portugaise. La secousse provoque un raz de marée et des vagues de 10 à 20 mètres de haut s’abattent sur le port de Lisbonne et sur le centre-ville. A cette heure-ci, les habitants sont encore nombreux à se trouver dans les églises; les cierges qui ont été allumés provoquent des incendies dans les quartiers hauts de la ville, épargnés par le tsunami. Le séisme, le raz de marée et les incendies ravagent Lisbonne (on estime que 85% des bâtiments de la ville sont anéantis!) et provoquent la mort de 60 000 à 70 000 habitants (sur les 275 000 que compte la capitale portugaise à l’époque). Seul le quartier de l’Alfama est épargné.

Le séisme défraya la chronique dans l’Europe entière

Le tremblement de terre de Lisbonne eut une forte influence sur les penseurs du siècle des Lumières.

  • Leibniz et la théodicée.
  • Voltaire y fait référence dans Candide et écrit son « Poème sur le désastre de Lisbonne« ;
  • Kant formule une théorie sur la cause des séismes après s’être longuement documenté sue le séisme de Lisbonne.

La reconstruction de Lisbonne par le Marquis de Pombal

Dès l’année suivante, Sebastiao José de Carvalho, Marquis de Pombal et Premier Ministre d’alors, fait complètement raser le centre de Lisbonne pour y bâtir une ville nouvelle inspirée de l’esthétisme et du rationalisme du siècle des Lumières.

« Enterrez les morts et nourrissez les vivants ! » (Marquis de Pombal)

Pendant votre visite

Quelques stigmates de cet évènement d’une violence inouïe sont encore visibles de nos jours. Ainsi, si vous visitez le Convento-Museu do Carmo, vous découvrirez que cette église du XIVème siècle est restée dans l’état où l’a laissé le séisme de 1755.

Pour aller plus loin :

  • Jean-Paul PoirierLe tremblement de Terre de Lisbonne, Odile Jacob (2005)
  • Martins OliveiraHistoire du Portugal, La Différence (1994)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *